« Le théâtre  a charge de représenter les mouvements

de l’âme, de l’esprit, du monde et de l’histoire. »

Ariane Mnouchkine

Le théâtre est un merveilleux outil pour conduire le changement d’une entreprise et rechercher le bien-être des employé-e-s.

Aurélien Lorgnier, spécialiste du théâtre d’entreprise, lors d’une intervention à l’Ecole de Paris du management soulignait : « Le théâtre est bien plus qu’une occasion de délassement, destinée à égayer une réunion un peu ennuyeuse, il permet de réintégrer du rire et de l’humain dans l’entreprise, tout en étant un extraordinaire outil de communication. (…) Le théâtre d’entreprise a un côté très festif. C’est un moment exceptionnel qui rompt avec les habitudes et le climat normal de l’entreprise. De plus, c’est quelque chose de vivant. Le souvenir s’y accroche plus qu’à une série de discours ou à un rapport. Il constitue souvent un moment fort qui marque les gens et peut servir de point de départ à une action ou à un changement. Le théâtre en entreprise progresse très fortement. C’est peut-être parce qu’on rit moins dans les entreprises : avec la substitution du capital au travail, les gens se retrouvent fréquemment en face de machines, et ont beaucoup moins d’occasions de plaisanter avec les collègues. »

Nous pouvons l’utiliser sous différentes formes, dont je vous donne quelques exemples rencontrés durant mon parcours professionnel :

Une aide à l’éloquence

Bien s’exprimer, parler en public avec aisance, sont des qualités indispensables pour réussir aujourd’hui une carrière professionnelle. De nombreuses firmes organisent des formations de diction, d’expression orale et de gestuelle.

Un moyen de sortir du cadre établi

Les entreprises ayant un personnel trop stéréotypé manquent de créativité et réussissent mal sur des marchés appelant fréquemment à l’innovation.

Pour ouvrir les esprits de ces « fabriqués dans le même moule », le théâtre peut être un moyen efficace.

Une grande multinationale a confronté ses managers un peu trop « proprets » à une troupe de théâtre venant du monde du squat.

Le choc culturel a été au rendez-vous. Cependant, la découverte d’un « autre monde » et la pratique de l’art des planches ont pété le cadre d’évolution habituelle de ces dirigeant-e-s d’entreprise. Cette expérience s’est avérée riche, a généré de la cohésion et du plaisir, et a changé le référentiel des participant-e-s.

Un vecteur pour rechercher l’adhésion

Promouvoir une idée ou sensibiliser les collaboratrices et collaborateurs à une cause peuvent prendre diverses formes. Le théâtre se révèle comme un instrument efficace dans bien des cas.

Le théâtre pour présenter le bilan et les objectifs d’entreprise :

Pour présenter le bilan annuel de l’entreprise et ses perspectives à venir, un CEO avait l’habitude, comme beaucoup, de tenir un long monologue. Assurément ennuyeux, même s’il était un bon orateur, ses messages avaient de la peine à faire mouche et les points d’amélioration mentionnés raisonnaient dans la tête des auditeur-trice-s comme un reproche souvent culpabilisant.

En faisant appel à une troupe de théâtre d’entreprise  - des acteur-trice-s professionnel-le-s - la séance annuelle changea de ton. Tous les constats étaient formulés sous forme de sketches cocasses. Les objectifs résultant de cet état des lieux restaient énoncés par le Directeur général. Les spectateur-trice-s au lieu de mal ressentir la critique se mutaient en analyseur de situations, tout en se marrant.

Par exemple, lorsque la troupe de théâtre jouait une scène où le client était légèrement mal traité, le public réagissait et les bruits que j’entendais autour de moi ressemblaient à des murmures illustratifs : « Ouais, c’est vrai, on n’accueille pas toujours le client avec le sourire. », « Pas faux, je traite souvent le client comme une personne ayant besoin de nous, alors que l’inverse est certainement plus juste. », etc. La lucidité et l’autocritique stimulaient les esprits, tirant les mentalités vers l’évolution.

Le théâtre pour promouvoir une noble cause :

Autres histoires, autres registres …

Une pièce de théâtre ou une série de sketches peut encourager un public professionnel à adhérer à une cause ou à une valeur de l’entreprise. L’humour est un bon véhicule pour accompagner les évolutions culturelles.

Plusieurs entreprises, pour stimuler l’égalité des sexes ou la diversité, ont utilisé cette forme de communication. Caricaturant avec finesse et drôlerie une situation inacceptable, le public imagine souvent lui-même les bons comportements à adopter.

Des thématiques comme la lutte contre l’alcoolisme, la médiation ou la maîtrise des comportements violents ont aussi été traitées dans certaines sociétés à travers l’art théâtral de la comédie.

Une recherche de cohésion

Des entreprises ont créé leur propre troupe de théâtre. Lieu de loisirs et de détente, certes ; mais assurément, univers créant de la cohésion et de la solidarité, qui seront une richesse lorsque ces personnes devront collaborer professionnellement.

Certaines troupes montent même des revues corrosives sur l’actualité de l’entreprise. Les dirigeants y sont brocardés. L’humour unifie le groupe de collaborateur-trice-s. Un Ministre me confiait qu’il ne manquait jamais la Revue de l’une des entreprises publiques dont il assurait la surveillance, car il y découvrait, en passant un magnifique moment, tous les sujets chauds à suivre de près.

DSC_0725

La Revue des Services industriels de Genève

Un outil de gratitude

Le théâtre sert aussi d’outil de gratitude. Pour remercier leurs collaboratrices et collaborateurs ou leur clientèle, des entreprises offrent des entrées à des spectacles, réservent des soirées de show ou organisent en leur sein des événements scéniques.

Là encore, ces manifestations créent des liens, stimulent le plaisir et représentent des actes de reconnaissances.